«Lève-toi mon peuple!»

Publié le

deoM.jpg  

De sa prison, Déo Mushayidi parle :

 

Me tuer ou me garder en prison, mais...

Le peuple rwandais obtiendra le changement
 

 

 
Je n'ai pas pêché. Je suis innocent. Si le pouvoir estime que ma mort ou mon emprisonnement est une solution à ses problèmes, il se trompe. Pour l'amour de mon peuple, cette détention je la vis, je la souffre, je l'endure. Je ne demande pas à mon peuple de m'être reconnaissant, il n'a aucune dette envers moi, c'est moi qui lui dois beaucoup. Je me réjouirai de la joie qu'a mon coeur en ce moment, notamment grâce à mon engagement et à ma détermination. Je ne demanderai à personne de me prendre en pitié, je ne suis pas pitoyable. Si vous m'aimez, soutenez la cause que j'ai défendue et que je défendrai de mon vivant, à savoir la liberté, l'amour entre les rwandais, le respect mutuel et la promotion de la liberté pour tous. 
Oui, je suis en prison, mais je suis dans mon pays où je partage la douleur de mon peuple au jour le jour. Je ne suis pas sur une île déserte, je suis détenu avec des miliers d'autres rwandais qui attendent comme moi que justice soit faite. Je sais que mon camarade Bernard Ntaganda est ici aussi, il y a Charles Ntakirutinka et d'autres oubliés dont personne ne parle. 
Oui, la prison je la vis, c'est vrai. Mais, ni la mort, ni la prison ne sont une fin en soi ni pour moi ni pour quiconque est assoiffé de liberté pour son peuple tout entier. Ils me garderont en prison mais ils n'auront jamais ma conscience, même après ma mort s'ils décident de mettre fin à ma vie sur terre. 
 
Je mourrai et suis prêt à mourir. Seulement, la liberté et la vérité, la justice et le respect mutuel entre les rwandais,la paix pour tous les rwandais et pour toute l'Afrique,... eux, ils survivront par d'autres citoyens qui y ont cru et qui y croient encore. 
Lève-toi mon peuple

 

[Source : http://mushayidi.populus.org/rub/9]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article